AutoWorld

Pendant toute la période de son règne, Léopold II s’est engagé activement au développement urbanistique de notre pays. Par sa vision progressiste, il a contribué à déterminer le visage de la jeune Belgique. Les visions urbanistiques du souverain se résument à une prédilection pour les larges avenues et l’aménagement de superbes parcs. Sans oublier la recherche d’une grandeur « royale » qui doit s’exprimer dans les bâtiments publics. Un pays jeune qui veut vivre avec son temps, en pleine prospérité économique et industrielle, doit s’équiper d’une infrastructure moderne, de bâtiments et de parcs qui embellissent la ville. Durant, notamment, les dix dernières années du règne de Léopold II, la capitale a été caractérisée par diverses réalisations comme la construction du musée de Tervuren, l’agrandissement des résidences royales à Bruxelles et Laeken, le Pavillon chinois, la Tour japonaise et l’Arc de Triomphe du Parc du Cinquantenaire. Tous ces ouvrages d’art sont financés par les revenus de la “Fondation de la Couronne ”, qui gère la fortune que Léopold II a amassée au Congo.

La construction du complexe du Cinquantenaire qui se situe chronologiquement dans la deuxième moitié du règne de Léopold II a pris au total 25 ans (1880-1905).

Aujourd’hui, le site du Parc du Cinquantenaire n’est pas seulement un site apprécié des amateurs d’art et une destination populaire des visites scolaires mais également un passage obligé pour toute personne qui visite Bruxelles. www.autoworld.be

Related posts:

Author: krek

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>