Manneken-Pis et la SNCB
Sep26

Manneken-Pis et la SNCB

J’ai été surpris quand on m’a contacté au sujet de la gestion de notre Société des Chemins de Fer. Il faut croire que quelqu’un de haut placé a appris que j’ai assisté au Congrès des Chemins de Fer, début septembre. Bon, j’ai été reçu par le Directeur Adjoint faisant fonction, étant donné que le Directeur en titre était indisponible. – Donc, Manneken-Pis, on doit faire des économies draconiennes, et cela entrainera des suppressions de petites gares, et des guichets, ainsi que des lignes de trains peu rentables. – Je vois, Monsieur Le Directeur Adjoint faisant fonction. Mais laissez-moi vous dire que vous n’êtes pas sur la bonne voie. – Que veux-tu dire par là ? – Je veux dire que vous êtes mal aiguillé, et que cela vous mènera sur une voie de garage. – Ah bon ? – Mais oui. Il ne faut pas supprimer les petites gares. Il ne faut pas faire dans la dentelle. Il faut carrément prendre le mal à la racine. – Je ne te suis pas, Manneken. – S’il faut faire des économies, il faut supprimer les grosses gares. Les plus grosses. – Ah bon ? – La gare de Bruxelles Midi en premier lieu. La gare du Nord ensuite, et la gare Centrale pour terminer. – Euh… Et les voyageurs, comment arriveront-ils alors ? – Ils arriveront par les petites gares autour de la ville. Et de là, ils ont des métros, des trams et des bus à leur disposition. On peut aussi envisager des vélos en libre service. – Mais… – D’ailleurs les parkings existent déjà, près des stations de métros tout autour de Bruxelles. C’est dire qu’on y avait déjà pensé. Mais on a encore d’autres solutions. – Ah bon ? – Oui. Il faut supprimer tous les guichets. On ne doit plus avoir de guichets en Belgique. – Là ça me dépasse… – D’abord il y a toujours des files. Mais ce n’est pas la raison. On économisera ainsi des montants importants. – Et comment les voyageurs auront-ils leur billet ? – Mais, Monsieur le Directeur Adjoint faisant fonction, nous sommes tout de même dans l’ère de l’informatique. Il suffit de mettre une cinquantaine de machines à billets dans les gares. Et puis il y a aussi les journaux. – Hein ? – Mais oui. Les Journaux gratuits qui sont déposés dans les gares. Il est normal de demander à l’éditeur de ces journaux de payer les frais d’entreposage, mettons 1 € l’exemplaire. Et puis il y a les WC. – Les WC ? – Oui. En général, dans les lieux publics, on demande 20 cents pour leur utilisation....

Read More
Jeanine & Manneken-Pis
Sep18

Jeanine & Manneken-Pis

Lorsqu’il n’est pas nu, Manneken-Pis est le ket belge le mieux habillé, puisqu’il revêt environ une centaine de costumes par an. Mais qui donc s’attache à lui préparer ses petites affaires, et surtout l’aide à s’habiller le matin ? Ce matin tôt, au détour de la rue de l’Etuve, nous apercevons Madame Janine Gettemans, Habilleuse officielle de Manneken-Pis. Voyez comme elle est motivée, à trimbaler tout ce petit matériel, qui annonce une journée festive. Entre la bonbonne de gaz sous pression, la pompe à bière, et la petite valise de Manneken-pis, il faudrait bien davantage que 2 mains… Mais Janine est experte, et surtout rompue à cette tâche devenue assez routinière. En deux temps trois mouvements, une échelle se met en place, la grille s’ouvre, l’eau s’arrête de couler et Janine est dans son élément, face à son cher petit Julien, à la fois virtuose dont la grande précision dans l’art de vêtir le petit ket n’est plus à démontrer, mais aussi toute emplie de tendresse et d’amour pour ce petit personnage. Attentive à chaque détail, ajustant le moindre petit élément, elle accomplit vraiment sa tâche admirablement. Tout cela pour le plus grand bonheur des visiteurs, heureux de pouvoir s’émerveiller devant notre ravissant petit ket bruxellois. Texte : Eli – Photos :...

Read More
Manneken-Pis aux couleurs des Asturies
Sep18

Manneken-Pis aux couleurs des Asturies

Manneken-Pis rend hommage aux Asturies, dans le cadre de la Fête du Folklore Les Asturies c’est ou ? La Principauté des Asturies (Principado de Asturias en espagnol) et (Principáu d’Asturies en asturien) est une communauté autonome uniprovinciale d’Espagne. Elle a obtenu le statut de principauté lorsque l’héritier de la couronne d’Espagne a obtenu le titre de prince des Asturies. Sa capitale est la ville d’Oviedo. Son territoire compte une superficie de dix mille kilomètres carrés et accueille une population qui dépasse légèrement le million d’habitants et qui régresse. La langue officielle est l’espagnol, même si l’asturien, aussi appelé bable, s’utilise beaucoup. Celui-ci ne jouit pas d’un statut officiel, mais bénéficie d’une protection du Statut d’Autonomie des Asturies. Les principales populations asturiennes se concentrent dans la zone centrale de la principauté, depuis la côte à l’intérieur en suivant les vallées rocheuses. La ville la plus peuplée est Gijón (Xixón), avec 273 931 habitants, suivie de la capitale de la communauté autonome, Oviedo, avec 212 174 habitant et d’Avilés, qui compte 84 171 habitants. Cette dernière ville a une zone métropolitaine de 130 000 habitants et est à la tête d’une région comptant près de 200 000 habitants. Les communes ou « conseils » dont la population est d’environ 50 000 habitants sont Siero (48 991 hab.), Langreo (avec La Felguera et Sama) « Llangréu », 46 558 hab. et Mieres (45 943 hab.). Les données proviennent de l’Institut National de la Statistique d’Espagne (INE) et datent de 2005. Source :...

Read More
Manneken-Pis Mexico
Sep15

Manneken-Pis Mexico

Mexico est la capitale et la ville la plus peuplée du Mexique. Elle est située dans le centre du pays, dans la vallée de Mexico, un plateau d’une altitude de 2 400 mètres qui est entouré de sommets qui le surplombent à plus de 5 000 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer....

Read More
Manneken-Pis Maurice-Chevalier
Sep12

Manneken-Pis Maurice-Chevalier

Maurice Chevalier, né Maurice Auguste Chevalier3 le 12 septembre 1888 à Paris 20e et mort le 1er janvier 1972 à Paris 15e, est un chanteur et acteur français. D’abord chanteur de « caf’conc’ » dans le quartier de Ménilmontant, qu’il contribue à populariser4, Maurice Chevalier devient, dans les années folles, un des artistes les plus populaires du music hall français avant d’entamer une fructueuse carrière d’acteur à Hollywood dans les années 1930....

Read More
Manneken-Pis aux couleurs du club de motards et pompiers Red Knights Belgium 1
Sep11

Manneken-Pis aux couleurs du club de motards et pompiers Red Knights Belgium 1

Manneken-Pis aux couleurs du club de motards et pompiers Red Knights Belgium 1 à l’occasion de la commémoration des attentats du World Trade Centrer de New York. Sources et infos : www.bruxelles.be – www.casquesdargent.com –...

Read More
Manneken-Pis en pompier d’Herquegies
Sep10

Manneken-Pis en pompier d’Herquegies

Nouveau cosutme pour Manneken-Pis à l’occasion de du 125ème anniversaire de cette compagnie. (Source : Ordre des amis de Manneken-Pis – Photos : Grégory...

Read More
Manneken–Pis et la petite souris SAS
Sep07

Manneken–Pis et la petite souris SAS

J’ai été bien surpris, il y a peu, de voir une souris trotter dans ma chambre. J’aime bien les animaux, mais tout de même, dans ma chambre, je trouve que ça coupe l’intimité. Que venait-elle donc faire dans ma chambre ! Elle s’approcha et finalement prit une position assise, et me regarda fixement dans les yeux. Je ne fis ni une ni deux, pris Carabas par le cou, l’envoyai assez brutalement vers le palier, et refermai la porte aussitôt. – Manneken, ça ne va pas du tout. – Comment ça ? Que se passe-t-il ? – Je suis Sas. Enfin, ce n’est pas vraiment mon nom, c’est une anagramme. Je préfère l’incognito. Je viens de l’aéroport de Stockholm. On veut me chasser de l’avion, alors que ne n’ai rien fait de mal. Pourrais-tu accepter qu’on te donne une gifle avant même que tu aies fait quelque chose de travers ? – Qu’est ce que c’est cette histoire ? – Mais oui, j’avais décidé d’habiter dans l’avion du vol Stockholm-Chicago, et voilà qu’on me cherche misère et qu’on veut me déloger. Je suis venu pour demander ton aide. – On ne t’a pas chassé sans raison. On craint simplement que tu ne te mettes à ronger les câbles électriques, et ainsi d’abîmer les commandes de l’appareil. – Mais Manneken, je n’ai rien fait de mal. Ai-je tiré sur la foule ? Ai-je une armée qui déferle sur la ville ? Ai-je bombardé Hiroshima ? Ai-je déboisé la Forêt Amazonienne ? Engraissé les vaches avec des aliments inadéquats ? T’ai-je accusé de viol ? Ai-je mis en vente des valeurs fantômes ? Escroqué une banque ? – Non, Sas, bien sûr que tu n’as pas fait tout ça. – Eh bien, rends-toi compte. On me cherche les puces, alors que tous ces fauteurs, cette bande de zinnekens, on les gronde à peine. – Mais, Sas, que veux-tu que j’y fasse ? – Manneken, tu es une personnalité incontournable. Tu as plus de poids que n’importe quel politicien flamand. Ne crois-tu pas que tu es capable de remettre de l’ordre dans cette échelle des valeurs ? – Franchement, Sas, je ne vois pas ce que je pourrais faire. Alors Sas s’est levé et a sauté sur la table. Elle s’est approchée de mon oreille, et m’a murmuré tout un tas de choses… – C’est entendu, je m’en occupe. Le lendemain, c’était la pagaille dans les banques. La BCE annonçait une Assemblée Générale Extraordinaire. La Fed annonça un remaniement important dans son Conseil d’Administration. Suez demanda la fermeture de la Bourse. Enfin, c’était à peu près le « Nacht und Nebel ». Et...

Read More