Manneken-Pis et la fête nationale
Juil21

Manneken-Pis et la fête nationale

Manneken-Pis en chanteur de rue Bruxellois à l’occasion de la Fête Nationale Belge… Vous m’avez vu au défilé de la Fête Nationale ? Bien sûr que non. Je n’y étais pas. – Alors, Manneken, qu’est-ce qu’il t’a pris de bouder le 21 juillet ? – Et pourquoi dois-je assister à ce défilé militaire ? Car c’est bien un défilé militaire, et rien d’autre qu’un défilé militaire, non ? – Mais tu y as toujours été ? – C’est que dans le contexte actuel, il ne fallait pas de défilé militaire. Na ! – Manneken, tu raisonnes comme un enfant. – Et alors ? Et toi, tu ne réfléchis pas plus loin que le bout de ton nez. – Allez, Manneken, cesse de me quereller et dis- moi pourquoi tu n’as pas été au défilé. – Mais qu’est-ce que cette mascarade. Aujourd’hui, plus que jamais, la Belgique se doit de présenter au monde entier ces vraies valeurs. Pas besoin de montrer sa puissance militaire, ses dernières armes offensives et défensives. Penses-tu que ça intéresse vraiment les gens ? Ceux que ça intéresse n’ont qu’à regarder le défilé militaire du 14 juillet. – Mais… – Je vais te dire ce que les Belges attendaient, de ce 21 juillet. – Dis toujours… – Ils voulaient voir la vraie Belgique. Ils voulaient voir nos nouveaux ministres en tête du cortège, et puis les députés, les sénateurs. – Et quoi encore ? – Eh bien, je vois bien Kim Clijsters et Justine Hénin. Et puis l’équipe au grand complet du Standard de Liège. – Avec le ballon, ou sans ? – Cesse de dire des bêtises à longueur de journée. Et puis les Syndicats. Ils ont énormément de poids dans le pays. – Toi aussi. – Si tu ne tais pas, alors moi je me tais. Il faudrait une représentation du Barreau, une autre des Recteurs des Universités, encore une autre des Non Marchands. Et encore une série de personnages qui ont fait la Belgique. Je verrai bien Eddie Merckx, TootsThielemans et d’autres. – C’est tout ? – Et aussi des chômeurs. Et évidemment des prisonniers. Tout ça fait partie de la Belgique actuelle. – Les prisonniers, avec un bracelet électronique ? – Tu vois ça d’ici. Ce ne sont pas des bêtes qu’on promène dans les rues de la ville. Des prisonniers, volontaires bien sûr. On ne peut tout de même pas les obliger. – C’est tout ? – Il ne faut pas oublier les Majorettes. Elles sont si mignonnes. – C’est tout ? – Et quelques Receveurs des Contributions. Après tout, ils sont indispensables à l’économie de notre pays. – Oh, tu...

Read More