Manneken-Pis et les Mesdames Pipi

En Belgique, tout a tendance à augmenter. C’est le cas notamment des tarifs des Mesdames Pipi.
Ce problème n’a pas échappé à la Commission des Prix, et j’ai été invité à donner mon avis à ce sujet.

– Je voudrais tout d’abord attirer votre attention sur la désuétude de cette organisation.

– Que veux-tu dire par là, Manneken ?

– Eh bien, on dirait que ça n’a pas évolué depuis cinquante ans. Une table, une chaise et une soucoupe. Vous voyez ce que je veux dire ?

– Ben oui, et alors ?

– Mais les temps ont changé, non ? Quand on doit aller là, encore faut-il savoir où se diriger. Le point le plus proche, on pourrait dire. Donc il faut l’information. J’imagine des cartes de Bruxelles et sa grande banlieue avec l’emplacement de tous ces endroits indiqués d’une façon qui attire le regard. Il faudra évidemment les placer de telle façon qu’ils soient présents partout. Mettons dans les stations de métro, dans les grands magasins, les bureaux de poste. Pourquoi ne pas prévoir des petits guides format poche que l’on pourrait trouver dans la pochette qui se trouve à l’arrière des sièges des avions. Que le passager peut emporter avec lui.

– Tu veux dresser une liste de ces points ?

– Non, il faut voir plus grand. Par exemple un guide rouge MY PIS avec des indications de base. Bien sûr le nom, l’adresse et le prix. Mais aussi s’il y existe un téléphone public, les horaires d’ouverture, les heures de nettoyage du système, la station de métro la plus proche.

– Je vois. Aussi le nombre de cabines.

– Pourquoi pas. Et les possibilités pour les handicapés.

– Et les langues parlées.

– On pourrait accorder des étoiles aux points les meilleurs, en fonction de certains critères, comme le calme, l’accueil, la facilité d’accès, s’ils acceptent ou non les chiens, s’ils peuvent recoudre un bouton. Et pourquoi ne pas aussi y installer une boîte aux lettres et pouvoir y acheter des timbres poste.

– Et des préservatifs.

– Faisons un test.

Et j’ai pris un bout de crayon noir, un autre rouge. Voilà ce que ça a donné :

Jules Place de Brouckère 0 ,30 € (Ab 5 €) 7-19h Fermé 15 oct-10 nov et D soir M 4c 30min VIII br cr H (Fr En Vl) chiens bout R P
Installation style rétro, WC gris clair avec planche blanche, murs en carrelages aux motifs fleuris, mais mauvaise insonorisation. Vaut le détour pour le motif du papier.

– Et ça veut dire quoi, ces hyéroglyphes, Manneken ?

– Très simple : Le service à 0,30 € mais possibilité d’acheter un abonnement annuel pour 5 €. Heures d’ouvertures et périodes de congé. Ce point est fermé le dimanche soir. Le M rouge indique une station de métro dans la proximité immédiate. Alors vient le nombre de couches de papier du rouleau. Le système est nettoyé toutes les demi-heures et il y a 8 cabines prévues chacune d’une brosse de nettoyage du corps de WC si nécessaire, et il y a 1 crochet contre le mur de chaque cabine pour pendre sa veste. Le H signifie qu’il y a accès pour handicapés. Alors Jules parle français, anglais et flamand. Chiens soulignés veut dire qu’il y a des anneaux à l’entrée, pour attacher l’animal. Et puis on peut recoudre un bouton. Le R rouge signifie qu’on peut faire disparaître les traces de rouge à lèvres compromettantes. Le P précise la possibilité d’acheter des préservatifs. Et il y a possibilité de téléphoner. Ensuite une brève description des lieux.

– Excellente, ta proposition, Manneken. C’est parti !

Encore plus de Manneken-Pis ?

Author: Quentin

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>