Manneken-Pis et le covoiturage

Jeudi dernier il y avait une réunion du KERN, avec quelques éminents ministres, et il y avait à l’ordre du jour le problème du covoiturage. On m’avait prié d’y assister, et alors j’ai pris la parole.

– Messieurs et Mesdames, ce problème du voiturage est de la plus haute importance. Il faut donc encourager cette démarche. Quelqu’un a-t il une calculatrice sous la main ? Merci.

– Mais Manneken, les chiffres, on les connaît.

– Moi aussi, mais cernons le problème de plus près. Il faut 100 000 voitures pour amener 400 000 navetteurs en ville. Et je parle de voitures, car on ne peut pas compter sur les chemins de fer qui font que les navetteurs accusent des retards considérables. Vous rendez-vous compte du trafic et des embouteillages que cela comporte, ces 100 000 voitures qui entrent à la même heure à Bruxelles ?

– Mais Manneken, on te demande une solution, et pas un état des lieux.

– OK. La solution, je l’ai bien sûr. Elle consiste en huit principes à mettre en œuvre.

– On t’écoute.

– Premier point : Si la moitié des navetteurs logent, à tour de rôle, dans la capitale, il ne faudra alors plus que 50 000 voitures.

– Et ça fera marcher les hôtels.

– Et les boîtes de nuit.

– Arrêtez donc de m’interrompre. Deuxième point : si la moitié arrive une heure plus tôt et part une heure plus tard, cela réduit le pic d’embouteillage.

– Bonne idée. Je dirais même que si l’autre moitié arrive une heure plus tard et part une heure plus tôt, on peut encore réduire les embouteillages.

– Et ça compense les heures supplémentaires des premiers.

– Passez-moi la calculatrice.

– Tu avais dit d’arriver une heure plus tôt ?

– Et partir une heure plus tard ?

– S’il vous plaît, les ministres, un peu de silence. Troisième point : pour encourager le covoiturage, on mettra les parkings non pas aux portes de la ville, mais au cœur même de la ville.

– Bonne idée mais pas de place, Manneken.

– Mais si, on a de la place. La plupart des habitations possèdent un garage. On prie donc ces habitants de dégager leur garage et de planter leur véhicule hors de la ville, pour laisser la place aux voitures des navetteurs.

– Et s’ils refusent ?

– Quatrième point : tous les boulevards et axes importants seront à sens unique et sur une seule voie. La place gagnée servira de parkings supplémentaires.

– Et les ambulances, les pompiers auront le droit de rouler dans l’autre sens.

– Quelqu’un a la calculatrice ?

– Cinquième point : les voitures sales peuvent entrer dans la capitale à condition d’être déposées pour la journée dans une station de lavage. Autant de voitures en moins dans les rues.

– Et les voitures qui arrivent propres mais deviennent sales, elles peuvent sortir de la ville ?

– Et si toutes les voitures sont sales ?

– Et si toutes les voitures sont propres ?

– Sixième point : interdiction d’accès des camions, camionnettes et autres voitures de livraison dans la ville entre six heure du matin et neuf heure du soir.

– Sauf dimanches et jours fériés.

– Pas du tout. Je dis tous les jours, et ceci pour diminuer la pollution.

– Je voudrais la calculatrice.

– Septième point : interdiction des taxis dans l’agglomération bruxelloise.

– Mais oui. Sinon, à quoi donc serviraient les bus et les métros.

– Et huitième point : à l’instar de ce qui existe pour les stations de vélos en libre disposition, on disposera de quelques cinq mille voitures haut de gamme éparpillées dans le centre, avec clef de contact et plein d’essence, pour faciliter les déplacements urgents.

– Calculatrice s’il vous plaît.

– Voilà, j’ai fait les calculs.

– Et ça donne quoi ?

– Ma pile est plate.

– Il y a de la place pour 100 001 voitures.

– Erreur, moi je suis arrivé à 99 999 voitures.

– Super. La circulation est fluide et les navetteurs n’ont plus de problèmes.

– Merci Manneken.

Encore plus de Manneken-Pis ?

Author: Quentin

Share This Post On

1 Comment

  1. Bonjour Maneken-Pis, Voilà que tu parles du covoiturage, je ne savais pas que tu parlais maintenant je le sais. Tu ne dois pas te souvenir de moi, je suis passée de temps à autre mais, franchement, avec ta manie de faire pipi tout le temps, je ne t’ai jamais vraiment regardé car en général tu vois, quand quelqu’un fait pipi, je ne le regarde pas, je le laisse faire bien à son aise. Je découvre que tu as beaucoup d’activités et qu’en plus tu possèdes une garde-robe assez grandiose ! En tout cas, je ne peux que te féliciter pour ton discours logique et sans faille. Je ne savais pas que tu raisonnais aussi intelligemment.Au fond, je ne te connais pas bien, je pense faire mieux ta connaissance avec tes amis et admirateurs. Là je viens d’apprendre qu’on peut obtenir un bon mari par exemple en allant près de toi : hé bien je voudrai bien savoir combien de personne ont obtenu ce voeux étant donné tous les divorces de nos jours.
    En tout cas, je reviendrai te lire en bonne bruxelloise pour savoir ce que tu as encore à nous raconter. Car depuis le temps, tu dois en avoir observé des choses sur la place de Bruxelles et entendu de très beaux concerts et tous les magnifiques feux d’artifices !
    Bon, à bientôt donc. A toi le ket le plus célèbre de Bruxelles !
    Coline

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>