Manneken-Pis et le Patrimoine Universel

Le Carnaval de Binche, universellement connu, vient de recevoir le titre de Patrimoine Universel.
Voilà certainement quelque chose qui permettra à cette manifestation de pouvoir se perpétuer. Tant il est vrai qu’une pareille manifestation folklorique demande des appuis financiers colossaux.

Les Flamands ne sont pas restés insensibles à cette démarche, et ont de suite demandé d’obtenir le même statut pour la procession du Divin Sauveur à Hakendover.
Ce à quoi les Wallons ont entamé une démarche pour le carnaval des Blancs Moussis de Stavelot, laquelle demande fut aussitôt suivie par une demande similaire pour la fête des Chats à Ypres.

Le Ministre de la Culture se doutait bien qu’en continuant ainsi, il y aurait de moins en moins de chance d’obtenir le titre de Patrimoine Universel dans l’avenir. Il m’en toucha un mot lors d’un défilé de mode. Entre nous soit dit, les modèles étaient fort jolies, et surtout la petite Ansje. Nous convînmes de nous rencontrer aux Marolles, rue du pont de la carpe, autour d’un stoemp avec saucisse.

– Manneken, que faut-il donc faire pour éviter cette escalade de demandes d’accès au Patrimoine Universel.
– Mais Jan, il est clair qu’à chaque demande de notre part, la réaction est directe et j’y vois une demande systématique qui ressemble en quelque sorte à une compensation flamande.
– Et alors.
– Alors, tu devrais demander de classer une rivière wallonne. Je pense à la Semois par exemple. Je crois que là tu n’auras pas d’équivalent en Flandre.

A peine cette demande eut-elle été introduite, qu’une demande similaire des dunes de Nieuport fut introduite à son tour.
Jan était plus que découragé, et cette fois on se rencontra rue de la plume pour une bonne Grimbergen avec une portion de fromage.

– Jan, on ne va pas se laisser faire. On va faire un grand coup, histoire de montrer de quel bois on se chauffe.

Le lendemain, une demande en due et bonne forme fut envoyée. Elle concernait le classement d’un territoire de 16 844 km² comprenant trente villes d’arts, douze réserves naturelles, un circuit de course F1, vingt manifestations folkloriques, trois grottes, cent vingt châteaux, deux vestiges napoléoniens, trois cents hectares de culture de tabac, cent et quinze musées, cent cinquante-quatre lacs, quatre cents terrils, deux mille deux cents cervidés, sept cents sangliers, deux aéroports, vingt-trois sorcières, une centaine de géants…

Comme il fallait le prévoir, il y eut immédiatement une demande de classement pour un territoire de 13 512 km² avec une liste similaire d’éléments constitutifs.

– C’est fini, Manneken. On a été battu.
– C’est très bien ainsi, c’est exactement ce à quoi je m’attendais, Jan. Et maintenant nous allons porter le coup de grâce.
– Que vas-tu inventer maintenant, Manneken ?
– Tu vas voir ce que tu vas voir !

« Demande pour l’obtention du titre de Patrimoine Universel pour un territoire de 30 528 km² étant essentiellement constitué d’un Etat de droit, divisé en Régions, en Communautés et en Unité Fédérale, parfaitement démocratiques avec trois langues nationales parlées et acceptées sans réserves ni restrictions, des Bourgmestres élus démocratiquement et siégeant sans obligation de parler une langue spécifique, une communication de type interactive dans la langue usuelle de l’habitant, en association avec un pouvoir exécutif doté de Parlements et d’un Roi, le tout en accord avec une Constitution tenant compte des aspirations des Régions, des Communautés et de ses habitants. »

– En dat, Jan ?
– Awel, je crois qu’on est gagnant maintenant !

Encore plus de Manneken-Pis ?

Author: Quentin

Share This Post On

1 Comment

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>