Manneken-Pis et la communauté portugaise d’Emmaüs
Avr30

Manneken-Pis et la communauté portugaise d’Emmaüs

Emmaüs c’est quoi ? Le Mouvement Emmaüs a vu le jour en novembre 1949, lorsque des hommes aux positions sociales et économiques opposées décidèrent de s’unir. Convaincus que l’union des différences fait la force dans la lutte pour un monde plus juste et plus respectueux de la dignité de la personne humaine, ces premiers compagnons donnèrent naissance à un mouvement de solidarité original et unique. L’énergie insufflée par les premiers compagnons se répandit rapidement à travers le monde. Le Mouvement se constitua alors formellement le 24 mai 1969 par l’adoption du Manifeste Universel du Mouvement Emmaüs , qui fixe les grands principes de l’action locale, nationale, régionale et internationale d’Emmaüs. Le but du Mouvement est alors clairement exprimé : « agir pour que chaque homme, chaque société, chaque nation puisse vivre, s’affirmer, s’accomplir dans l’échange et le partage, ainsi que dans une égale dignité ». Sources Emmaüs c’est quoi ? www.emmaus-europe.org Photos :...

Read More
Manneken-Pis et la Légion Etrangère Française
Avr30

Manneken-Pis et la Légion Etrangère Française

Le 30 avril, c’est la fête de la Légion Etrangère en commémoration de la bataille de Camerone (Mexique) en 1863. Ce jour-là, Manneken-Pis revêt l’uniforme du 1er Régiment de Marche de la Légion et, à midi précise, miracle dû à l’Amicale locale des Anciens de la Légion, son pipi se transforme en vin ! La Légion Etrangère Française, c’est quoi ? Troupe combattante interarmes encadrée par des officiers français, la Légion étrangère est composée de sous-officiers et de militaires du rang servant à titre étranger. Tous sont liés au service par un contrat d’engagement : ils souscrivent le premier en qualité de simple légionnaire. La Légion étrangère constitue le volet militaire de la tradition séculaire d’accueil et d’intégration de la France. Autorisée à recruter des étrangers, la Légion étrangère doit donc faire vivre, rendre homogène et souder une mosaïque humaine très variée. Plus de 35 000 étrangers au service de la France, dans ses rangs, ont déjà donné leur vie pour leur patrie d’adoption. Continuer à animer l’esprit qui permit un tel sacrifice symbolise avec force l’identité de la Légion. Ainsi, l’adhésion à des valeurs communes forge l’âme du légionnaire. La discipline, le culte de la mission, l’amour du travail bien fait, le respect et la solidarité forment la trame de son Code d’honneur, qu’illustre l’inscription figurant sur les emblèmes des régiments étrangers : Honneur – Fidélité. Cette adhésion profonde à des repères clairement définis rend possible, avec une ressource humaine aussi diverse, la constitution d’une troupe moderne, compétente, et ayant su, depuis sa création, s’adapter aux évolutions des armées françaises. La nature exceptionnelle des hommes que la Légion recrute impose des responsabilités de commandement centralisées, autonomes et adaptées. Le COMLE (Commandement de la Légion Etrangère), dépositaire et garant du statut « titre étranger », veille à ce que les liens de confiance réciproques qui se tissent chaque jour entre les légionnaires et leurs chefs restent la source d’un esprit de corps inébranlable, gage de fidélité des étrangers au service de la France. Sources : Le 30 avril, c’est la fête de la Légion Etrangère… ufe.be La Légion Etrangère Française, c’est quoi ? www.legion-etrangere.com Photos :...

Read More

Manneken-Pis et les corridas

L’autre jour je suis tombé sur un article d’une revue espagnole. On y parlait des corridas et du statut de Patrimoine Mondial Culturel qui leur avait été accordé. Coïncidence ? Dans une autre revue, une allemande, il y avait un article sur les camps de concentration, qui traitait notamment de la pendaison des évadés repris. J’en parlai à mon ami Georges, journaliste. – Oui, Manneken, les corridas, c’est une affaire d’argent. Tu n’as pas idée de ce que ça rapporte. Les raisons folkloriques, les raisons du spectacle ne sont qu’artifices et grosses ficelles. Es-tu seulement au courant de tout ce qui relève de la préparation du taureau pour une mise à mort moins dangereuse et plus théâtrale ? – De quoi parles-tu, Georges ? – Sciage des cornes à vif. Piqûres d’aiguilles dans les testicules. Administration de produits somnolents. De quoi rendre l’animal facile à éliminer. Mais ça, on ne montre évidemment pas. – Et pourtant le public est nombreux. – Pour le public, l’animal ne compte pas. C’est le spectacle qu’ils veulent voir. La danse de la muleta. Une mise à mort pas trop cochonnée. Si le toréador estime que taureau résiste trop, il s’arrange pour le tuer le plus rapidement possible. Pour éviter que sa fin ne soit trop lamentable. – Quelle horreur ! Parlons d’autre chose. Que penses-tu de ce macabre spectacle de pendaison dans les camps de concentration ? – C’est un spectacle des plus barbares. Un prisonnier qui s’évade, mais qui est repris, est pendu en public, devant tous les prisonniers du camp. Il est amené vers son horrible supplice au son de la musique d’un petit orchestre de musiciens prisonniers. – Dans les deux cas, une mise en scène théâtrale. – Oui, mais la pièce n’est pas la même. En Espagne, on illustre le mépris de l’animal pour valoriser l’homme. En Allemagne on élimine l’homme au nom du despotisme. Et la mise en scène est commandée pour servir d’exemple. – Et ici, pas de préparation de la victime ? – Je n’en suis pas si certain, Manneken. L’évadé aura peut-être été roué de coups. Ou mordu par des chiens. De toute façon il a été enfermé dans une cellule spéciale et privé de nourriture et de boisson. – Ici la pièce montre la grandeur de l’homme face à une tyrannie. Et quant à la mise en scène, on fera tout ce qu’il faut pour choquer le spectateur au degré le plus élevé possible. – Oui, la pièce est à la fois plus belle, et plus horrible. – Arrête, Georges. Tu n’as pas à parler comme ça. Ce n’est pas vraiment une pièce. –...

Read More

Manneken-Pis et le Patrimoine Universel

Le Carnaval de Binche, universellement connu, vient de recevoir le titre de Patrimoine Universel. Voilà certainement quelque chose qui permettra à cette manifestation de pouvoir se perpétuer. Tant il est vrai qu’une pareille manifestation folklorique demande des appuis financiers colossaux. Les Flamands ne sont pas restés insensibles à cette démarche, et ont de suite demandé d’obtenir le même statut pour la procession du Divin Sauveur à Hakendover. Ce à quoi les Wallons ont entamé une démarche pour le carnaval des Blancs Moussis de Stavelot, laquelle demande fut aussitôt suivie par une demande similaire pour la fête des Chats à Ypres. Le Ministre de la Culture se doutait bien qu’en continuant ainsi, il y aurait de moins en moins de chance d’obtenir le titre de Patrimoine Universel dans l’avenir. Il m’en toucha un mot lors d’un défilé de mode. Entre nous soit dit, les modèles étaient fort jolies, et surtout la petite Ansje. Nous convînmes de nous rencontrer aux Marolles, rue du pont de la carpe, autour d’un stoemp avec saucisse. – Manneken, que faut-il donc faire pour éviter cette escalade de demandes d’accès au Patrimoine Universel. – Mais Jan, il est clair qu’à chaque demande de notre part, la réaction est directe et j’y vois une demande systématique qui ressemble en quelque sorte à une compensation flamande. – Et alors. – Alors, tu devrais demander de classer une rivière wallonne. Je pense à la Semois par exemple. Je crois que là tu n’auras pas d’équivalent en Flandre. A peine cette demande eut-elle été introduite, qu’une demande similaire des dunes de Nieuport fut introduite à son tour. Jan était plus que découragé, et cette fois on se rencontra rue de la plume pour une bonne Grimbergen avec une portion de fromage. – Jan, on ne va pas se laisser faire. On va faire un grand coup, histoire de montrer de quel bois on se chauffe. Le lendemain, une demande en due et bonne forme fut envoyée. Elle concernait le classement d’un territoire de 16 844 km² comprenant trente villes d’arts, douze réserves naturelles, un circuit de course F1, vingt manifestations folkloriques, trois grottes, cent vingt châteaux, deux vestiges napoléoniens, trois cents hectares de culture de tabac, cent et quinze musées, cent cinquante-quatre lacs, quatre cents terrils, deux mille deux cents cervidés, sept cents sangliers, deux aéroports, vingt-trois sorcières, une centaine de géants… Comme il fallait le prévoir, il y eut immédiatement une demande de classement pour un territoire de 13 512 km² avec une liste similaire d’éléments constitutifs. – C’est fini, Manneken. On a été battu. – C’est très bien ainsi, c’est exactement ce à quoi je m’attendais, Jan. Et...

Read More
Manneken-Pis aux couleurs du Cercle informatique de l’Université Libre de Bruxelles (ULB)
Avr23

Manneken-Pis aux couleurs du Cercle informatique de l’Université Libre de Bruxelles (ULB)

A propos du Cercle informatique de l’Université Libre de Bruxelles Le Cercle Informatique a pour but d’aider les étudiants d’informatique – aussi bien les nouveaux que les anciens – à réussir leurs études, mais aussi à faciliter leur intégration dans la vie universitaire en essayant que celle-ci leur soit enrichissante et inoubliable. Sources A propos du Cercle informatique de l’Université Libre de Bruxelles : www.cerkinfo.be Photos :...

Read More

Manneken-Pis place son argent

Ce matin je n’ai pas trouvé de facture dans ma boîte aux lettres. J’ai d’abord éliminé, sans les ouvrir, tous les plis à caractère publicitaire. J’ai regardé avec attention les demandes d’aide aux organismes humanitaires, en essayant de leur donner une suite favorable. Il me restait alors une carte postale de mon frère de Grammont, et une offre promotionnelle émanant d’un fournisseur. – Super ! Si je prends un abonnement chez eux, je gagne 30 %. Ils disent que c’est une affaire temporaire et qu’il faut agir vite. Allons-y ! Et je me dis qu’il ne faut pas rater cette occasion. J’ai enfin trouvé un filon pour planquer mon argent, et il me rapporte du 30 %. Pas besoin de courir au Liechtenstein. C’est tout à fait légal. J’en ai parlé à mon plombier. Il est venu suite à la fuite de mon WC qui n’arrête pas de couler. J’ai beau chipoter et tripoter à l’ustensile : l’eau continue de circuler à grand débit dans le pot. Et malgré mes talents avérés de bricoleur, j’ai du faire appel à cet excellent homme de métier. – Voyez-vous, Manneken, votre installation date d’au moins trois quarts de siècles, et c’est normal que vous commenciez à avoir des problèmes. – Mais Monsieur, c’est que même quand je ferme la vanne principale, l’eau continue à couler. J’en conclus que ce n’est pas le WC qui est en cause. – Vous voulez rire ! C’est tout à fait normal. Tenez, voici un nouveau modèle, avec chasse à double débit, faible ou fort débit. Votre consommation sera des plus modestes. Sans compter que la planche du WC commence déjà à se fendiller. Ca ne vous pose pas de problèmes quand vous vous asseyez ? – Euh… Et le prix ? – Eh bien, pour moins de 400 €, placement compris. Un rapide calcul mental, et j’arrive à la conclusion que si je ne fais rien, je devrai payer 390 € d’eau année après année. Par contre, en le remplaçant, je paye une seule fois ce prix, et j’en suis quitte, c’est-à-dire qu’après je gagne chaque année environ 400 €. – C’est d’accord. Quand viendrez-vous le placer ? L’idée me parait tellement bonne, que je téléphone à mon chauffagiste pour lui demander si ma chaudière est encore bonne. Il est venu voir, et il m’a confirmé que je perdais de l’argent tous les jours avec cette installation. Et dans la foulée, je fais venir mon fournisseur de mazout, et il m’annonce ce que je craignais déjà : ma citerne de 2000 litres, enfouie dans le jardin, a une fuite et il me propose d’en placer un...

Read More
Manneken Peace Unity Love and Havin Fun
Avr22

Manneken Peace Unity Love and Havin Fun

Après presque trois décennies d’existence au sein du monde culturel belge, le mouvement Hip Hop de notre plat pays est, aujourd’hui, un phénomène populaire incarnant une force porteuse de valeurs et de nombreux préceptes moraux. Après avoir fait ses preuves, il nous a semblé être temps de rendre hommage à cette culture et de saluer le travail d’artistes qui se sont battus pour leur existence et leur reconnaissance au sein d’une culture Hip Hop naissante et qui, aujourd’hui, se retrouvent à la tête de leur propre entreprise, au cinéma, au théâtre, dans des galeries d’arts, dans des troupes de danses et ce, tant à l’échelle national qu’international. Sous l’impulsion de Rival CNN, personnalité que l’on ne présente plus, mais avant tout, artiste engagé au sein du mouvement Hip Hop depuis ses origines et dans le monde culturel belge, de manière plus général ; le Syndicat Prohibé et la Production Souterraine ont donc décidé de rendre hommage à cette culture Hip Hop à travers deux événements d’envergure nationale que sont : Premièrement, le Manneken Peace Unity Love and Havin Fun qui aura lieu le 22 avril 2011 de 11h à 16h. Quoi de plus symbolique pour rendre hommage à la culture Hip Hop belge que l’habillage en B-Boy d’un monument majeur du patrimoine culturel belge qu’est le Manneken-Pis. Le jeu de mots autour de l’intitulé de l’évènement, « Manneken Peace Unity Love and Havin Fun », met en exergue les idées que l’on défend et la philosophie sur laquelle est construite la culture Hip Hop. Deuxièmement, le Belgium All Starz qui aura lieu le 23 avril 2011 à partir de 20h au KVS. Né du besoin de créer un évènement récurrent qui serait une sorte de plateforme d’exposition du talent Hip Hop en Belgique, cette première édition du BelgiumAll starz annonce la naissance d’un concept qui se déclinera sous la forme d’un évènement nomade où se côtoieront sur scène des talents confirmés de la culture Hip Hop en Belgique et la nouvelle vague, et ce, toutes disciplines confondues. Enfin, et toujours dans une volonté de changer les choses de manière consciente, cette première édition sera un concert caritatif. Cérémonie d’ouverture de la remise du costume… Tout le monde chante… Tout le monde danse… Le mot de la fin Sources et infos Après presque trois décennies d’existence au sein du monde culturel belge… : www.facebook.com/prohibeprod Photos & vidéos :...

Read More
Manneken-Pis et le  cercle l’ISIMs
Avr16

Manneken-Pis et le cercle l’ISIMs

C’est quoi l’Institut Supérieur Industriel à Mons ITSEM, ISTEM, ISIEM, ISIMs… quatre sigles qui jalonnent l’évolution de notre établissement. C’est l’arrêté royal du 04 mai 1959 qui crée l’ITSEM en deux niveaux d’enseignement: une Ecole Technique Secondaire Supérieure et une Ecole Technique A1 qui délivrait, après 3 années, le diplôme d’Ingénieur technicien dans quatre sections: mécanique, électricité, électronique et travaux publics. En août 1968, on y crée un graduat en électronique-automation-radio-TV en 2 années. La Loi restructurant en 1970 l’enseignement supérieur transforme l’ITSEM en l’ISTEM (Institut Supérieur Technique de l’Etat à Mons). La première pierre des bâtiments du site de l’Avenue Maistriau, 8A fut posée le 18 septembre 1971 et en janvier 1973, l’ISTEM occupe enfin ses nouveaux locaux. C’est la Loi du 18 février 1977 qui est déterminante dans l’évolution de notre institut puisqu’elle institutionnalise l’enseignement supérieur de type long. L’ISTEM devient alors l’ISIEM (Institut Supérieur Industriel de l’Etat à Mons) et forme d’une part des gradués en automation-radio-TV en deux années et d’autre part des Ingénieurs industriels en deux cycles de deux années…. Sources C’est quoi l’Institut Supérieur Industriel à Mons : www.hecfh.be Photos :...

Read More
Manneken-Pis et Youri Gagarine
Avr14

Manneken-Pis et Youri Gagarine

Mais sur Youri Gagarine, que n’a-t-on pas écrit d’aberrations ! Qu’il était le premier astronaute envoyé dans l’espace ! Qu’il avait fait le tour de la Lune, et ainsi qu’il avait été le premier à en voir la face cachée. On ne parlait plus que de Youri Gagarine. PRAVDA NJET ! Car ce jour-là, à la même heure, la même minute, la même seconde est partie de la base militaire de Kleine Brogel une fusée habitée qui avait comme premier objectif de faire des photos de la face cachée de notre Lune. Ca s’est passé dans le plus grand secret, avec l’appui de Théo Lefèvre, notre Premier Ministre. Notre fusée a rencontré sur son passage des filaments de nature inconnue qui ont considérablement modifié les conditions de vol, et notre cosmonaute Bert Degeene n’a rien pu faire d’autre que d’augmenter la vitesse de son bolide, atteignant ainsi des records jamais atteints. Très vite il a dépassé le Soviétique et est parvenu à proximité de la Lune. Il n’avait d’autres alternatives, notre Bert Degeene national, que de cabrer à mort et de prendre un cap face au Soleil, en espérant que la gravitation de cette étoile puisse aider à combattre l’effet de gravitation de la Lune. Et il s’en fallu de peu que les panneaux multidirectionnels et les dipôles rayonnants ne furent arrachés. Déjà la température mesurée sur les parois de l’appareil dépassait les 490 °C et les hublots commençaient un mouvement de tremblement du type Zitterbewegung. Notre compatriote maitrisa enfin son bolide et se mit à photographier la face arrière de la Lune. Il envoya directement ces documents au Centre Spatial Belge de Kleine Brogel. Alors on passa à la seconde phase du programme. Donner un nom à tous les cratères, les cirques, les canaux, les pics et les chaînes de montagnes. La liste était bien sûr préparée à l’avance : Gevers, Tytgat, Ensor, Van Neste, Breughel, Bosch, Lemaître, Franck, Maeterlink, Brel… Mais cependant Youri avait eu le temps de reconnaitre notre véhicule, grâce à la cocarde noire jaune rouge, et il transmit un message à sa base. Et tout se déroula à une vitesse V carré. Une voiture noire Scaldia vint s’arrêter à deux pas de moi, et deux hommes en sortirent. Ils m’emmenèrent séance tenante dans leur véhicule et me conduisirent sans ménagement vers un endroit inconnu. Peu après, notre Premier Ministre reçut un coup de téléphone. – Mon Cher Ministre, votre Tovaritch Manneken-Pis est entre nos mains et ne vous sera rendu que si vous faites revenir Bart Degeen ni vu ni connu et que vous étouffez toute cette histoire. Pour bien me faire comprendre, il...

Read More
Manneken-Pis en cosmonaute
Avr12

Manneken-Pis en cosmonaute

Manneken-Pis habillé en cosmonaute à l’occasion du 50e anniversaire du premier vol spatial par Youri Gagarin. C’est quoi un cosmonaute, un astronaute, un spationaute, un taïkonaute ? ? Un astronaute est le nom donné à une personne qui voyage ou ayant voyagé dans l’espace. Le terme désigne généralement un professionnel, pilote ou passager d’un véhicule spatial. Youri Gagarine est en 1961 le premier homme à voyager dans l’espace et deux ans plus tard Valentina Tereshkova devint la première femme à le faire. Bien que Mark Polansky soit le 1000e membre d’équipage à s’être envolé en décembre 2006, seulement 514 personnes différentes – au 4 mars 2010 – sont allées dans l’espace[1]. Les astronautes étaient recrutés jusqu’à récemment essentiellement parmi les pilotes d’essais. Les critères de recrutement ont évolué et, si une bonne condition physique est toujours nécessaire, l’accent est désormais mis sur l’équilibre psychologique, la compétence technique ou scientifique selon le poste occupé et la capacité à s’exprimer dans les langues des principales nations spatiales (anglais, russe). C’est qui Youri Gagarine ? Le premier homme dans l’espace fut le commandant de l’Armée de l’air soviétique Youri Gagarine, né le 9 mars 1934, au sein d’une famille de fermiers kolkhoziens. Son père, Alexeï, était charpentier et sa mère, Anna, trayeuse dans le village de Klouchino. Le jeune Gagarine connut une enfance peu ordinaire. En octobre 1941, un mois seulement après la rentrée des classes, l’armée nazie occupa le village et brûla la seule école. Les Nazis chassèrent toutes les familles de leurs maisons ; Gagarine et sa famille furent contraints de vivre dans une tranchée-abri creusée dans leur jardin. Deux ans plus tard, après la libération, les Gagarine furent désignés pour aider à reconstruire la ville de Gzhatsk. Ce fut là que Youri continua d’étudier. Une fois sorti de l’école professionnelle, il fut envoyé dans un collège industriel de Saratov. En 1954, au cours de sa quatrième année au collège, il s’inscrivit au Club d’aviation de Saratov et découvrit la passion de sa vie: voler. Sources et infos C’est quoi un cosmonaute, un Astronaute, un Spationaute, un Taïkonaute ? fr.wikipedia.org/wiki/Astronaute C’est qui Youri Gagarin ? www.europa-planet.com Photos :...

Read More
Manneken-Pis en Dracula
Avr09

Manneken-Pis en Dracula

Manneken-Pis en Dracula à l’occasion de la Zombie Parade (Brussels International Fantastic Film Festival) Dracula c’est qui ? Vlad Tepes (L’empaleur) appartenait à la dynastie régnante de Valachie, les Basarab, qui tiraient leur origine du fondateur de l’Etat, Basarab Ier (vers 1316-1352). Le pays, que les sources nationales désignent toujours sous le nom de « Tara Româneascà » (le pays roumain ou pays des Roumains) était délimité par les Carpates méridionales, le Bas-Danube et la mer Noire. Son premier centre politique « Curtea de Arges » se trouvait dans la région des collines subcarpatiques d’où le nom de Muntenia (le pays de la montagne) que lui donnent les sources étrangères principalement polonaises, russes et moldaves. Mais encore… Dracula est un roman de l’écrivain irlandais Bram Stoker publié en 1897. Il raconte l’histoire d’un vampire, c’est-à-dire un être immortel qui se repaît du sang des vivants, dont le nom s’inspire du surnom d’un personnage historique, Vlad Ţepeş (Vlad III l’Empaleur), prince de Valachie au XVe siècle. Le thème du vampire apparaît dès 1819 en Angleterre, en pleine mode du roman gothique, et sera exploité par de nombreux auteurs au cours du siècle, comme Charles Nodier et Théophile Gautier en France. L’apport décisif de Bram Stoker à l’extrême fin du XIXe siècle est d’avoir fait du comte, au-delà de la créature aux pouvoirs surnaturels, un être humain damné, un mort-vivant, qui suscite la pitié en même temps que l’épouvante[réf. nécessaire]. Cette complexité du personnage de Dracula renouvelée par des thèmes modernes chers à la psychanalyse comme l’association d’Éros et de Thanatos – du désir sexuel et de la mort – ou le questionnement des limites (entre la bête et l’homme, entre la vie et la mort ou entre le Bien et le Mal…) en feront un mythe moderne que le cinéma contribuera à amplifier. A propos du « Brussels International Fantastic Film Festival » Depuis son apparition, le cinéma fantastique n’a cessé de puiser son inspiration dans les mythes et croyances populaires. De La Féline de Tourneur au Minority Report de Spielberg en passant par Soleil Vert de Fleischer, la grande majorité des films de genre avait un point commun : l’extraordinaire surgissait inéluctablement de l’extérieur. L’élément perturbateur pouvait revêtir plusieurs formes : extra-terrestres, zombies, virus, monstres, insectes… Le bestiaire tout entier de l’humanité a ainsi été passé à la moulinette du fantastique ! Sources et infos Brussels International Fantastic Film Festival Dracula c’est qui ? comtedracula.free.fr Mais encore… : fr.wikipedia.org/wiki/Dracula A propos du « Brussels International Fantastic Film Festival » : www.festivalfantastique.org/festival/fr Photos :...

Read More

Manneken-Pis et les 20 ans du BEL20

Tous les anniversaires s’accompagnent toujours d’un bon dîner. Mais alors, quel diner ! Et quel monde ! On m’a installé à côté de Jérôme K, celui qui avait arnaqué la Société Générale de quelques cinq milliards d’euros. Le Président de la Bourse de Bruxelles avait fait un discours très applaudi. Il nous annonçait que, pour fêter les 20 ans de cette institution, il avait fait admettre à la Bourse, à l’instar des métaux tels que le cuivre ou l’aluminium, des matières organiques comme les choux de Bruxelles et les petits pois. Je glissai un mot à mon voisin : – Personnellement je ne pense pas que ce soit réalisable, – Et pourquoi pas ? – Parce qu’on achète des valeurs dans l’attente qu’elles augmentent de valeur. Mais on ne peut pas faire cette longue opération sur un légume frais, tout de même. – Mais si, bien sûr qu’on peut spéculer sur des choux de Bruxelles. – Vous pensez ? – Mais Manneken, ces légumes frais, rien ne nous empêche de les mettre en conserves. Ils ne se dégradent pas. Il me semble que c’est même doublement intéressant. L’emballage est constitué de fer blanc qui, lui aussi, est coté en bourse. A longue échéance, toutes les valeurs ont tendance à augmenter. Et dans ce cas-ci, l’investiteur y gagnerait deux fois. Le lendemain, je passai chez mon épicier et lui achetai 100 grammes de petits pois et 150 grammes de choux de Bruxelles. Je mis le tout dans une boîte à conserve et je complétais avec de l’eau. Je coulai de la paraffine et je l’obturai au moyen d’un film plastique et d’un élastique. A la banque, je demandai combien coûtait une assurance vol pour cet article, mais je fus rassuré quand on me certifia que les objets entreposés dans un coffre étaient couverts d’office, sauf s’il s’agit d’objets de grandes valeur. – Voilà qui est fait. Il suffit d’attendre et de voir ce qu’il se passe. La prudence est la mère de la porcelaine, non ? J’étais satisfait d’avoir pris toutes les précautions qui s’imposent. Rentré chez moi, un e-mail m’attendait. Jérôme K voulait me voir. On se fixa rendez-vous dans un restaurant végétarien près de chez moi, et c’est là qu’il me fit une proposition alléchante. -Manneken, j’achète dix tonnes de petits pois et vingt tonnes de choux de Bruxelles. Je te charge de les conditionner dans des boîtes à conserves, et de les transporter dans ma cave. Et tu recevras une commission. – Mais quoi, Jérôme, tu oses te lancer à grande échelle sur une telle opération ? As-tu bien mesuré les risques ? – C’est que cette...

Read More
Manneken-Pis et les ventes d’armes
Avr08

Manneken-Pis et les ventes d’armes

Installés au café « Au Roi d’Espagne », nous discutions de tout et de rien. C’est-à-dire des ventes d’armes de guerre. Il y avait mon ami Jean, fabriquant de toutes les armes possibles, depuis les catapultes jusqu’au porte-avions. Il était accompagné de son épouse. Une vendeuse de fleurs passait de table en table. Je lui fis un signe discret, et elle passa s’arrêta à côté de moi. – Une botte de tulipes rouge foncé, s’il vous plaît. C’est pour Madame. – Et donc, malgré le fait qu’il y ait une production annuelle de munitions de l’ordre de 15 milliards de dollars par an dans le monde, tu n’es pas satisfait de ton chiffre d’affaire ? – C’est que la concurrence est épouvantable. Tiens, les contrats sont assortis de cadeaux plus attrayants les uns que les autres. Je ne parle pas des pots de vin. Un voyage à Louxor, tous frais payés, pendant deux semaines avec une escorte girl. Une chasse aux tigres à dos d’éléphant au Cachemire. Un week-end de visite des différents parlements belges : le fédéral, les régionaux et ceux des communautés. – Je vois. Et tu es obligé de faire de même. – Bien sûr, mais les budgets ne le permettent pas. Je me mis à réfléchir et puis je lui tins à peu près ce langage, celui-là même que l’évêque Remi tint à Clovis : – Brûle ce que tu as adoré et adore ce que tu as brûlé. Et je le saluai en sortant, en payant la note, bien sûr. Je le revis quelque mois après. Il m’avait téléphoné pour se rencontrer à « La Brouette ». Ces yeux pétillaient de joie. Il était avec son épouse et il m’invita à manger. – Je n’ai pas compris tout de suite la portée de ton conseil, mais je l’ai suivi, et maintenant mes commandes affluent de tous côtés. Je ne sais plus suivre. – Bon. Explique-moi tout ça. – C’est très simple. Il y a d’abord les cartouches. Elles sont emballées séparément comme des caramels. Et la première cartouche de la commande est gratuite. – Pas mal. – Et puis il y a les chars d’assaut. La peinture est au choix du client : rouge pompier, rose tendre, violet ou blanc. – Pas mal du tout. – Oui, et on a ajouté une chenille de rechange et un cric. – Awel ! – Alors il y a les avions. On a intégralement modifié le look. As-tu déjà entendu parler du mimétisme ? On les a peints de telle manière à ce que l’avant est en réalité l’arrière de l’appareil. Pour troubler la chasse ennemie. –...

Read More