Manneken-Pis en Baden Powell

A propos du scoutisme

Tout commence par l’histoire d’un homme. Enfant, il aimait jouer dans les taillis broussailleux où il tendait des pièges à lapins. Il apprit ainsi à ramper en silence, à reconnaître sa route, à lire les traces, à faire du feu facilement camoufable, à se cacher.

Cet homme est anglais,il se nomme Baden Powell. Il devient militaire, et général de l’armée coloniale anglaise.

C’est en 1900, pendant la guerre du Transvaal en Afrique du Sud , lors d’un siège qu’il eut à soutenir à MAFEKING contre les Boers (Hollandais), que notre histoire fait ses premiers pas. B.P (c’est ainsi que tous les scouts l’appellent (bi-pi)) était si démuni de soldats qu’il dut envoyer sur le front tous ceux dont il pouvait disposer. Il arpenta les rues de la ville de Mafeking, et ramassa tous les jeunes garçons désoeuvrés, qui traînaient dans les rues, pour leur confier des missions d’éclaireurs, d’estafettes. Ceux-ci s’en tirèrent fort bien, et la ville fut sauvée.

Il est acclamé en héros à son retour, et des jeunes garçons lui demandèrent des conseils de vie par courrier. Il prend ces demandes au sérieux, leur répond d’abord de toujours chercher à faire une bonne action par jour à son prochain, « un bon tour ». Vu l’intérêt qu’il avait éveillé chez nombre de jeunes, il tente la première expérience sérieuse du Scouting du 25 Juillet au 9 Aôut 1907 sur l’île de BROWSEA. Il y réuni des jeunes, l’aventure, et un idéal… et ça marche! Les garçon sont pourtant issus de tous les milieux sociaux… La promesse sur son honneur de faire toujours de son mieux y fut matérialisée.

En 1908, Sir William Smith (fondateur des boy’s brigade) lui demande d’écrire, et BP publie les bivouacs, les chapitres bimensuels d’un livre: Eclaireur. Le livre fut publié à plus d’un demi-million d’exemplaires du vivant de BP en plus des traductions faites dans plusieurs langues.A cette occasion, BP crée les 5 buts du Scoutisme (Santé, Sens du Concret, Personnalité, Service, Sens de Dieu), les 10 articles de la loi scoute, qui sont positifs, n’engendrent aucune interdiction, ne faisant que proposer au garçon une règle de vie que ce dernier promet de mettre en pratique de son mieux, et une organisation convenable (32 garçon maximum, subdivisés en patrouilles de 8). Plus tard, ils furent classé en 3 degrés pour des raisons psychologiques: louveteaux (8- 11 ans), éclaireurs (12-17), routiers (17 et +). Un mouvement se développe sans qu’il s’y attende. Devant la masse de travail qui lui est demandée de toute part (garçons, puis filles), il démissionne de l’armée en 1910. Le roi d’angleterre prend le mouvement naissant sous son patronnage: quel encouragement! Alors il travaille. Ce qu’il veut, c’est permettre au garçon de mener lui-même son bateau. Pour cela, en développant les qualités d’éclaireurs par le jeu et non par le travail, il veut donner le goût au jeune garçon d’aimer à faire les choses, au lieu d’avoir à les faire. Il espère ainsi qu’en marchant vers son maximum personnel, le garçon devenu adulte fera de même dans le service de Dieu et de sa Patrie.

A propos de Baden Powell

Lord Robert Stephenson Smyth Baden-Powell of Gilwell, dit « BP » , est né le 22 février 1857 dans le quartier de Paddington à Londres. Il est le huitième des 10 enfants (dont 3 morts en bas âge) du Révérend Baden Powell, professeur de mathématiques à l’université d’Oxford, et d’Henriette Grace Powell. Il est prénommé Robert Stephenson Smyth, du nom de son parrain Robert Stephenson (fils de George Stephenson), et de ses grands-parents maternels (dont l’amiral William Henri Smyth, qui est aussi géographe et astronome). Son père décède alors qu’il a 3 ans.

Baden-Powell fait ses études à Charterhouse, collège réputé pour sa discipline. Baden-Powell est un adepte de l’école buissonnière et se cache régulièrement dans le bois derrière l’établissement scolaire. Il y développe son sens de l’observation. Ses frères l’emmènent régulièrement explorer la campagne, camper et naviguer.

Il n’a jamais été un très bon élève et rate ses examens d’entrée à l’université. Il se présente alors à l’école militaire et obtient la seconde place au concours d’entrée, à 19 ans (1876).

Le Britannique Lord Robert Stephenson Smyth Baden-Powell of Gilwell GCMG, GCVO, KCB (22 février 1857, Londres – 8 janvier 1941 (83 ans) Kenya), 1er baron Baden-Powell, fut le fondateur du scoutisme.

Sources

Source du texte « A propos du scoutisme » : www.fraternite.net
Source du texte « A propos de Baden Powell » : fr.wikipedia.org
Photos de Manneken-Pis : Krek

Encore plus de Manneken-Pis ?

Manneken-Pis en Saint Nicolas
Manneken-Pis en tenue du Cyclo Woluwé-Saint-Lambert
Manneken-Pis et la République Dominicaine
Manneken-Pis en costume de Noiraud
Manneken-Pis en Cool Belgian Boy 1660
Manneken-Pis en arbalétrier de Notre-Dame du Sablon
Manneken-Pis en Bourgmestre de la Commune Libre de l'Ilot Sacré
Manneken-Pis rend hommage aux volontaires de 1830
Manneken-Pis rend hommage à la Fête nationale ukrainienne
Nez rouge pour Manneken-Pis
Manneken-Pis et La Bruegelienne
Manneken-Pis Pierrot et la foire du midi
Manneken-Pis pour l’Ordre Académique de Saint-Michel
Association des Finlandais de Belgique
Manneken-Pis pour la mucoviscidose (Association Muco)
Manneken-Pis Facteur d'orgue
Commémoration de la Révolution des Œillets
Manneken-Pis Guignolet (Théâtre royal les cœurs de bois)
Manneken-Pis et l'Europese Carnavals Vrienden
Manneken-Pis et le Musée Schaerbeekois de la Bière

Author: krek

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *