Manneken-Pis et le Méchant Petit Poucet

La situation de notre Royaume pose bien des problèmes à nos dirigeants. Je ne parle pas des zizanies intestinales en vue d’un peu probable gouvernement dans un peu proche avenir. Non. Il y a des choses bien plus graves qui se passent, et dont on ne nous met pas au courant. Et pour cause ! Il y a d’abord eu cette lettre signée « Petit Poucet » et adressée à notre Premier Ministre ; « Mon Cher Premier Ministre, Vous avez une semaine pour me faire parvenir cent millions d’euros, faute de « quoi votre pays sera réduit à un simple confetti. Vous pourrez facilement trouver cette somme dérisoire en faisant un petit trou dans le budget de l’Etat. D’autres instructions vous arriveront d’ici peu. Veuillez confirmez la bonne réception de ce message en incorporant trois fois le mot « koheul » dans votre JT de la soirée de mardi prochain. » Le mercredi, lendemain de la date d’échéance, quasi toutes les routes du Royaume étaient impraticables, suite aux nombreux nids de poules. Il y eu alors une deuxième lettre de Petit Poucet, à laquelle notre Premier Ministre fit encore la sourde oreille. On assista alors à la plus grande anarchie dans les transports. Les trains étaient victimes des plus grands retards connus. Les routes étaient hors d’usage au point que plus rien ne roulait. Les camions étaient gentiment invités de se ranger n’importe où sur la bande de droite de nos autoroutes. Même les avions étaient cloués au sol, les voyageurs étant gentiment invités de loger à même le sol dans la salle des pas perdus de l’aéroport. Comme notre Premier Ministre continuait à faire la sourde oreille, il arriva encore une lettre sur son bureau, toujours signée « Petit Poucet » : « Mon Cher Premier Ministre, Vous semblez mésestimer le potentiel de puissance dont je dispose. « Maintenant mes exigences sont plus grandes encore, et je me contenterai de recevoir deux cent cinquante millions d’euros. Cette fois confirmerez la réception de ce message, grâce au mot « jéjunum » répété trois fois comme convenu auparavant. » Derechef notre Premier Ministre ne tint pas compte de cette revendication. Il s’en suivit alors des inondations dévastatrices dans tout le Royaume. Les pompiers ne savaient plus où donner de la tête. Le canal Albert était bientôt sous eau. L’eau de la Vierre se confondait avec l’eau de l’Yzer. Les stations de pompage étaient hors d’usage et les habitants de certains quartiers n’avaient même plus la possibilité de se laver. La Protection Civile apporta des berlingots d’eau potable un peu partout. Mais notre Premier Ministre tint bon. La lettre qui parvint alors sur son...

Read More
Manneken-Pis contre Manneken-Pis
Jan21

Manneken-Pis contre Manneken-Pis

On est de plus en plus harcelé par des coups de téléphone de gens bien intentionnés qui veulent vous vendre des articles dont on n’a que faire. Ce sont en général des demoiselles à la voix plus qu’amicale, et je dois dire que ça me fait toujours grand plaisir de papoter avec elles. Je les écoute avec beaucoup d’attention, en fermant les yeux, pour essayer de m’imaginer à quoi elles ressemblent. Mais l’autre jour, à l’heure du midi comme d’habitude, c’était une voix d’homme qui me proposait du vin. Pas n’importe quelle piquette. Des bouteilles de grands vins. Des Bordeaux « crus bourgeois » remis à domicile, avec en prime un tire-bouchon et un thermomètre spécial. Je n’aimais pas trop sa voix. Aussi je lui demandai : « Passez-moi donc votre fille. C’est toujours avec elle que je traite ». – Mais Monsieur, je n’en ai pas. – Ah ça alors. Passez-moi votre épouse, si vous voulez bien. – Mais Monsieur, je suis célibataire. – Ah, ça tombe mal. – Pardon ? – Rien. Je pensais tout seul. – Mais le vin que j’ai l’honneur de vous présenter, c’est un vin que vous ne trouverez pas dans le commerce. – Ah bon ? – Oui, il s’agit d’un « Château Comte Manneken Pis » 2008, de la région de Pauillac. Appellation contrôlée bien sûr. – Ca alors. – N’est ce pas ? Et comme client privilégié, je vous fais un rabais de 10%. – Mais si c’est du Comte Manneken Pis, je vous en achète volontiers une bouteille. – C’est-à-dire, Cher Monsieur, qu’on le vend par caisse de 12 bouteilles. Finalement on s’est mis d’accord pour 12 caisses de Château Manneken Pis 2008. Ils sont tout de même forts, ces vendeurs. Le vin est bien arrivé. La première chose que j’ai fait, c’est de faire constater par exploit d’huissier que les bouteilles étaient bien intitulés Château Comte Manneken-Pis. Ensuite j’ai appelé mon avocat, et l’ai chargé de faire procès contre le Comte Manneken-Pis pour usurpation de nom, utilisation frauduleuse de nom en vue d’actes commerciaux illicites, utilisation d’étiquettes à mon effigie sans mon accord préalable (et subsidiairement atteinte à ma vie privée par voie d’images photographiques,) commercialisation de produits périssables sans mon accord préalable, fausse déclaration de lieux d’origine du produit, confusion possible quant à la demande de garantie du produit incriminé dont j’entends bien ne pas avoir à répondre, et enfin appellation contrôlée attribuée à une marque de produit pouvant donner lieu à confusion par rapport aux produits de ma marque. Ils sont quand même forts, ces avocats. J’ai perdu le procès, car les vins Château Manneken-Pis ont une antériorité...

Read More
Manneken-Pis en toge d’avocat
Jan21

Manneken-Pis en toge d’avocat

Manneken-pis rend hommage au Barreau de Bruxelles, qui fête son bicentenaire*. A cette occasion, il a revêtu un costume qui lui a été offert le 31 mai 1937 par la Conférence du jeune barreau. Aujourd’hui en Belgique, « la toge que portent les avocats est de tissu de laine noire, fermée devant, à manches larges et à rabat blanc plissé. Elle est revêtue de l’épitoge, pièce de tissu de laine noire, froncée en son milieu, garnie aux extrémités d’un rang de fourrure blanche, qui se place sur l’épaule gauche et pend sur la poitrine et sur le dos. » (arrêté royal du 30 septembre 1968) *Le 13 juin 1811, la Cour impériale de Bruxelles arrête le premier tableau de l’Ordre des avocats de Bruxelles : 174 avocats y étaient inscrits. A la même date, eut lieu la première assemblée générale des avocats qui procéda à la nomination des candidats pour former le conseil de discipline. (Source www.barreaudebruxelles.be) Un avocat pour quoi faire ? L’avocat vous conseille et vous éclaire sur les conséquences juridiques de vos choix privés et professionnels. Il vous indique la voie à suivre en vous permettant de prévenir les causes possibles de litiges. Il vous assiste dans la négociation et la rédaction de vos contrats privés ou commerciaux. Le rôle de l’avocat est aussi de vous protéger, de vous défendre et de vous représenter en toutes circonstances devant les cours et tribunaux pour y faire valoir vos droits. L’avocat peut vous aider à résoudre un litige à l’amiable, en utilisant son expérience en matière de gestion des conflits pour vous éviter les coûts, la durée et les tensions engendrés par un procès. L’avocat peut aussi vous assister dans une médiation qui est une méthode rapide de résolution des conflits favorisant l’écoute et l’intervention des parties. (Source www.barreaudebruxelles.be) Plus d’infos :...

Read More