La Noël de Manneken-Pis

Manneken-Pis Noël et les enfants

Comme il a eu de la chance, notre petit Jésus, de naître dans une étable, à coté d’un âne et d’un bœuf.
Couché sur de la paille. Et d’avoir la visite des trois rois mages, qui lui offrent des tas de cadeaux. Ne croyez tout de même pas que je sois jaloux.
D’ailleurs je m’imagine très bien un petit bébé Manneken Pis, né à la Noël. Il serait né dans une petite église, l’Eglise Marie la Misérable, à quelques pas de Bruxelles. Entouré d’un lion et d’un coq.

Manneken Pis sur la paille ?
Ah ça non. Il ne manquerait plus que ça…
Et ils seraient venus aussi, les trois rois mages. Hu Jintao, Barak Obama et Herman Van Rompuy.

Les Présidents des trois plus grandes puissances de cette planète : L’Empire du Milieu, Les Etats-Unis d’Amérique et l’Union Européenne. Hu Jintao serait arrivé à Bierset, dans la Cité Ardente Barak Obama aurait atteri à Charleroi, au Pays Noir, on s’en doute.

Quant à Herman Van Rompuy, il viendra avec son bâton de pèlerin de Bruxelles National bien sûr.
Avec des tas de cadeaux.
Hu Jintao viendrait avec une cuisse de poulet sauce aigre-douce.
Barak Obama avec une bouteille de Coca Cola.  Herman Van Rompuy avec un cornet de frites, comme il se doit.

Mais voilà, après deux mille ans, on parle encore toujours de Jésus. A cause de sa dialectique. Il avait certainement un débit de parole énorme.
Mais après tout, n’ai-je pas aussi un débit important, non ?

Encore plus de Manneken-Pis ?

Author: Quentin

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *