Manneken-Pis rend hommage à Puccini
Nov29

Manneken-Pis rend hommage à Puccini

Le lundi 29 novembre 2010, de 9h à 16h, Manneken-Pis a rendu hommage à Puccini à travers Gianni Schicchi un opéra du compositeur décédé à Bruxelles en 1924 à l’âge de 65 ans. A propos de Giacomo Antonio Domenico Michele Secondo Maria Puccini Giacomo Antonio Domenico Michele Secondo Maria Puccini (né le 22 décembre 1858 à Lucca en Italie, mort le 29 novembre 1924 à Bruxelles en Belgique) est un compositeur italien. Il est considéré comme l’un des plus grands compositeurs de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Giacomo, deuxième du nom, est né le 22 décembre 1858 à Lucques dans une famille aisée, mais non fortunée. Il était le premier garçon d’une famille de sept enfants, cinq sœurs aînées et un frère, de cinq ans son cadet. Il poursuivit à une ou deux exceptions près les mêmes études musicales que ses illustres aïeux. Il est issu d’une famille de longue tradition musicale dans laquelle cinq générations de musiciens se sont succédé: tous musiciens d’église et connus par les nombreuses compositions des Tasches. On compte trente-deux œuvres à leur actif. Après la mort de son père, qui survient alors qu’il n’a que cinq ans, il est envoyé auprès de son oncle Fortunato Magi pour étudier; celui-ci le considère comme un élève peu doué et indiscipliné. Par la suite, il devient organiste à l’église. L’inspiration pour l’opéra lui vient seulement lors d’une représentation de l’Aïda de Verdi qu’Angeloni, un de ses professeurs au conservatoire, lui fit découvrir lors de la représentation à Pise le 11 mars 1876. De 1880 à 1883, il étudie au conservatoire de Milan, où il est l’élève d’Amilcare Ponchielli et d’Antonio Bazzini. En 1882, Puccini participe à un concours d’écriture lancé par la maison Sonzogno en 1883, pour un opéra en un acte. Bien qu’il ne remporte pas le prix avec Le Villi, ce premier opéra sera représenté en 1884 au Teatro Dal Verme de Milan, grâce à l’aide de Ponchielli et Ferdinando Fontana, et contribuera à attirer l’attention de l’éditeur Ricordi qui lui commandera un nouvel opéra, Edgar. C’est à cette époque que Puccini rencontre Elvira Gemignani (24 ans) qui deviendra sa femme et lui donnera un fils, Tonio. Malheureusement, Elvira est mariée… ce qui ne l’empêche pas de tenter sa chance. Le mari, peu soupçonneux et souvent absent, ne se méfie pas du jeune homme qui accepte avec joie de donner des cours de piano à l’épouse quand elle le lui demande (Puccini, après le succès des Villi, commence à se faire une excellente réputation). Les deux « tourtereaux » dissimulent mal leur liaison, de sorte que tout Lucca est au...

Read More
Manneken-Pis Saint-Verhaegen
Nov19

Manneken-Pis Saint-Verhaegen

Manneken-Pis aux couleurs des étudiants de l’ULB à l’occasion de la fête de la Saint-Verhaegen A propos de la Saint-Verhaegen Souvent simplifiée en Saint-V par les étudiants, cette fête est un élément central du folklore estudiantin bruxellois. Elle commémore la création de l’ULB par Pierre-Théodore Verhaegen, maître de la loge des amis philanthropes en 1834. Chaque 20 novembre, l’ACE (association des cercles des étudiants de l’ULB) et son pendant néerlandais, la BSG, pour la VUB (Vrije Universiteit Brussel) organise cette journée-hommage avec force guindailles. Les premières manifestations commémoratives apparaissent dès 1843, mais c’est en 1888 qu’elles prennent toute leur ampleur, et que la fête prend son nom de baptême. A l’époque les étudiants manifestent leur désapprobation face à l’organisation de l’université à l’époque vue comme allant à l’encontre du principe de libre examen honoré par Verhaegen. Depuis 1920 jusqu’à aujourd’hui la journée est scindée en 2 parties : le matin ont lieu les diverses actions de commémoration, et l’après-midi c’est au tour de la guindaille ! Depuis les années 1963, les étudiants se dirigent d’abord au Tir national où ils vont honorés les étudiants exécutés pendant la Seconde Guerre Mondiale, et se rendent ensuite sur la tombe de Verhaegen. Suit pour finir un dernier hommage au Groupe G, groupe d’étudiants résistants lors de la 2ème Guerre Mondiale, au sein des locaux de l’ULB à Solbosch. Plusieurs discours y sont prononcés par diverses entités, et après avoir déposé des fleurs au pied des statuts de Verhaegen et Ferrer, on entonne le chant d’appartenance de l’ULB : le Semeur. L’après-midi un cortège assez hétéroclite de toutes sortes de « chars » décorés se met en branle et traverse la ville. C’est l’heure de la guindaille : les chars sont chargés de fûts de bière généreusement distribuée aux passants ! Chaque année un thème est choisi par les étudiants pour la décoration de leurs chars et des médailles commémoratives reprenant le même thème sont frappées. Celles-ci sont accrochées à la penne et donnent en général lieu à toutes sortes de...

Read More
Manneken-Pis et les Compagnons du Beaujolais
Nov18

Manneken-Pis et les Compagnons du Beaujolais

Le Serment des compagnons du beaujolais…. je m’engage devant Saint Vincent à me conduire en fidèle et franc Compagnon du Beaujolais et à en pratiquer les vertus, mon devoir est : – D’aimer notre pays. – De travailler au maintien de ses traditions d’hospitalité, de sagesse et de bonne humeur. – De faire connaître la beauté de ses site et l’intérêt qui s’attache à ses vieilles églises à ses châteaux anciens, témoins de son passé durant lequel a soufflé l’esprit de ses artistes et de ses compagnons maîtres d’oeuvre. – D’apprécier et de propager les produits de nos vignes. – D’honorer enfin ses rudes vignerons qui, par leur vaillance, font la prospérité et la renommée de la Patrie Beaujolaise. Website : www.facebook.com/Ordre des Compagnons du Beaujolais – Manneken-Pis, Le Beaujolais et les...

Read More
Manneken-Pis contre le Diabète
Nov11

Manneken-Pis contre le Diabète

Manneken-Pis participe à la Journée mondiale du Diabète. Qu’est-ce que le diabète? Le diabète est une élévation anormale et permanente du taux de sucre dans le sang. Contrairement aux idées reçues, le diabète n’est pas uniquement du à un manque d’insuline. Il y a différentes sortes de diabète. Le diabète est une maladie grave et progressive, caractérisée par l’hyperglycémie, et à long terme par le développement de complications graves qui peuvent raccourcir finalement l’espérance de vie ; c’est un tueur silencieux potentiel ! En cas de diabète, on assiste à un dysfonctionnement du processus de transport du glucose (sucre) jusqu’aux cellules de notre corps : soit le corps ne produit plus suffisamment d’insuline, soit les cellules du corps ne réagissent plus assez à l’insuline. Résultat : le glucose ne pénètre pas dans les cellules et la quantité de sucre qui reste dans le sang augmente. En savoir plus sur le...

Read More
Manneken-Pis aux couleurs de la Frairie des Masuis et Cotelis jambois
Nov06

Manneken-Pis aux couleurs de la Frairie des Masuis et Cotelis jambois

Manneken-Pis aux couleurs de la Frairie des Masuis et Cotelis jambois La cité mosane de Jambes (Namur) a présenté pendant des siècles un aspect rural très prononcé. Sur les coteaux, les « Masuis » cultivaient la vigne et le houblon alors que les bords de Meuse, les « Cotelis » s’adonnaient à la culture maraîchère. C’est au début de 1960 sous la houlette de messieurs Mosseray et Briac que fut créé le groupe folklorique. Son objectif principal est de ressusciter et de maintenir par la danse les traditions ancestrales de la région…. Le répertoire de danses est très varié. Axé principalement sur la danse traditionnelle de Wallonie, le groupe fait revivre matelotes, quadrilles, passe-pied et autres pas traditionnels, en veillant à conserver leur esprit et exactitude.Les musiques interprétées ont pour la plupart été retrouvées dans des carnets de ménétriers, et spécialement pour notre région, dans les carnets d’un musicien Jambois, Monsieur Van Den Bril. Certaines chorégraphies ont été créées pour figurer dans le cadre de pièces de théâtre wallon, de même que pour accompagner des musiques composées par E. Montellier. Source :...

Read More
Célébration du Manneken-Pis par la Frairie des Masuis et Cotelis Jambois
Nov06
Read More
Manneken-Pis aux couleurs de l’Ordre du Carabin
Nov05

Manneken-Pis aux couleurs de l’Ordre du Carabin

A propos de de l’Ordre du Carabin Fondé dans les années cinquante en vue de remercier principalement les personnes qui, par leurs actes, leurs dévouements, leurs actions exceptionnelles en faveur de la cause estudiantine ont prouvé leur attachement au Redoutable Cercle de Médecine de l’ULB et/ou à leur Faculté et Université. Le Vleck (expression venant du bruxellois et signifiant verroterie, pacotille,…) est une décoration remise chaque années par le Grand Maître de l’Ordre (aussi appelé Grand Carabin), devant la statue de Manneken Pis. Ce dernier est pour l’occasion revêtu de sa toge rouge de comitard médecine, de sa penne CM et de sa médaille de Maître (remis en 1973)....

Read More