Manneken-Pis pour l’Éthiopie

Après « Manneken Peace, le ketje aux couleurs de la Paix » et « Manneken-Pis Rastafari  » , aujourd’hui Manneken-Pis rend hommage à l’Éthiopie dans le cadre des festivités de la fête nationale du pays.
Pendant ce temps là, Nicolas, du Service Culture de la Ville de Bruxelles et habilleur officiel de Manneken-Pis , la vraie star du croisement de la rue de l’Etuve et de la rue du Chêne continue son show…

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Manneken-Pis

Pour info :

L’Éthiopie forme à elle seule un monde à part. Il n’y a qu’à regarder, pour le comprendre, son alphabet, son calendrier, ou même son horloge. Berceau de l’humanité, où l’on retrouva en 1974 le squelette de celle qu’on nommera « Lucy », pays de Koush, royaume de la Reine de Saba, pays du prêtre Jean, empire abyssin… L’Éthiopie a de nombreux noms, comme autant de témoins de son histoire et de sa culture exceptionnelles qui font rêver plus d’un voyageur. Deuxième plus vieil état chrétien au monde, l’Éthiopie vit au rythme de ses religions, dont la plus importante est le christianisme orthodoxe éthiopien. Ces cultes ont légué un patrimoine culturel et architectural d’une grande richesse, entre les églises rupestres de Lalibela, la ville antique d’Axoum, et les mystérieuses communautés monastiques du lac Tana. http://www.routard.com

L’image que l’on se fait de l’Éthiopie se réduit souvent à celle d’un pays pauvre et désertique, ravagé par la famine et la guerre. Pourtant, cette nation d’Afrique orientale possède une Histoire et une culture des plus fascinantes. Seul État d’Afrique à n’avoir jamais connu la colonisation, l’Éthiopie est forte d’une fière tradition de lutte pour l’indépendance… www.lonelyplanet.fr

Venus trouver en Ethiopie leur « terre promise », les Rastafaris y sont encore aujourd’hui marginalisés et déconsidérés, victimes notamment de leur désunion. Mais ils continuent à s’en remettre à leur Messie, l’ancien empereur éthiopien Haïlé Sélassié. tempsreel.nouvelobs.com

Cela fait maintenant 60 ans qu’Haïle Sélassié, le dernier empereur d’Éthiopie, a attribué quelque 200 hectares de terres à une nouvelle religion alors bourgeonnante et dont les fidèles avaient commencé à le vénérer comme le messie. Les premiers Rastafaris sont arrivés ici à partir de 1948, quand une partie de la région de Shashamane, dans le sud de l’Éthiopie, leur a été léguée. news.vice.com

n 1948, l’empereur Hailé Sélassié avait offert aux rastas un territoire de 500 hectares à Sashamané, mais de ce territoire il ne reste plus aujourd’hui que 7 hectares où vivent 120 mille Rastas. Ce sont les derniers Rastas d’Ethiopie. www.bbc.com

Encore plus de Manneken-Pis ?

Nouveau costume (Calusarul) pour Manneken Pis par l'ambassade de Roumanie, dans le cadre de...
Manneken-Pis en Saint Nicolas
Manneken-Pis en Hussard hongrois
Manneken-Pis et la Brigade d'infanterie d'Irlande
Manneken-Pis et l'Ordre des Disciples de Saint-Luc
Manneken-Pis et la Confrérie du Petit Vin Blanc de Nogent sur Marne
Manneken-Pis et le Cyclo Club Woluwé
Manneken-Pis en Casteller de Vilafranca
Manneken-Pis et l'Ordre des Frères Coquillards (ULB)
Manneken-Pis et la fête nationale moldave
Février 2015
Manneken-Pis Pierrot et la foire du midi
Delirium Tremens et Roze Olifant
Folklorissimo 2015, Asturies, #framebxl et tout ça sans voiture
Manneken-Pis célèbre le Hong Kong Economic and Trade Office
Cortège de Saint-Nicolas
Manneken-Pis et l'ordre des Chevaliers Bretvins
Association des Finlandais de Belgique
Hommage aux victimes des attentats du World Trade Center
Manneken-Pis Prinskamer van Antwerpen

Author: krek

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>